Sumo au Japon

sumo -

Qu'est-ce que le Sumo ?

Le sumo (相撲, sumō) est un style de lutte japonais et le sport national du Japon. Il a été créé dans l'Antiquité pour divertir les divinités shintoïstes. De nombreux rituels à caractère religieux, tels que la purification symbolique du ring avec du sel, sont encore pratiqués aujourd'hui.

Conformément à la tradition, seuls les hommes pratiquent ce sport professionnellement au Japon.

Les règles sont simples : le lutteur qui sort le premier du ring ou qui touche le sol avec une partie de son corps autre que la plante de ses pieds perd. Les combats se déroulent sur un ring surélevé (dohyo), qui est fait d'argile et recouvert d'une couche de sable.

Un concours ne dure généralement que quelques secondes, mais dans de rares cas, il peut durer une minute ou plus. Il n'y a pas de restrictions de poids ni de classes dans le sumo, ce qui signifie que les lutteurs peuvent facilement se retrouver face à une personne de plusieurs fois leur taille. Par conséquent, la prise de poids est un élément essentiel de l'entraînement du sumo.

Tournois et hiérarchie de classement des sumos

L'Association japonaise de sumo est l'organe directeur du sumo professionnel.  Chaque année six tournois sont organisés : trois tournois principaux à Tokyo (janvier, mai et septembre), Nagoya (juillet), un à Osaka (mars) et Fukuoka (novembre). Chaque tournoi va durer 15 jours. Au cours de ces 15 jours, chaque lutteur participe à un match par jour, excepté les lutteurs moins hauts dans le classement qui participent à un nombre de matchs moins important.

Tous les lutteurs de sumo sont classés dans une hiérarchie (banzuke), qui est mise à jour après chaque tournoi en fonction des performances des lutteurs. Les lutteurs dont les résultats sont positifs (plus de victoires que de défaites) montent dans la hiérarchie, tandis que ceux dont les résultats sont négatifs sont rétrogradés. La première catégorie se nomme "Makuuchi" et la deuxième "Juryo". Tout en haut de la hiérarchie des sumos se trouve le grand champion : le "yokozuna".

Un yokozuna ne peut pas être rétrogradé contrairement aux lutteurs des rangs inférieurs. En revanche, il devra prendre sa retraite dès lors que ses performances commenceront à se détériorer.

Comment assister à un tournoi de sumo

La meilleure façon de voir un sumo est d'assister à un tournoi de sumo. Vous pouvez acheter des billets pour chaque jour des tournois de 15 jours. Nous vous invitons à les acheter à l'avance auprès du vendeur officiel. Vous pouvez également les acheter dans les magasins de proximité (vous pourriez avoir besoin de quelques notions de japonais) ou dans les stades.

Trois types de places sont disponibles pour les visiteurs réguliers :

  • Sièges au premier rang :
    Situées le plus près du ring, les places au bord du ring sont les plus chères et les plus difficiles à obtenir. Les détenteurs de billets s'assoient sur des coussins au sol et sont exposés à des risques de blessures dûs aux lutteurs poussés jusqu'aux spectateurs.
  • Sièges des loges :
    Le reste du premier étage du stade est constitué de loges de style japonais, qui peuvent généralement accueillir quatre personnes (bien qu'il y en ait quelques-unes de plus ou moins grande capacité). Les chaussures sont enlevées et les spectateurs s'assoient sur des coussins. Les billets sont vendus pour des loges entières, qu'elles soient occupées ou non, c'est-à-dire que deux personnes utilisant une loge de quatre places devront toujours acheter les quatre billets. Les loges sont ensuite classées en loges A, B et C en fonction de la distance par rapport au ring.
  • Sièges au balcon :
    Au balcon du deuxième étage, il y a plusieurs rangées de sièges de style occidental. Les sièges du balcon sont eux aussi classés dans les loges A, B et C en fonction de la distance par rapport au ring. En outre, il y a une section réservée aux détenteurs de billets pour la journée, le type de billet le moins cher qui ne peut être acheté que le jour même au stade.

Le stade affiche souvent complet, surtout le week-end et les jours fériés. Mais même si une journée est soldée à l'avance, un nombre limité de billets pour des places au balcon sont vendus le jour même au stade. Les billets de sumo sont mis en vente environ un mois avant le début de chaque tournoi.


Une journée de tournoi de sumo

 Les matchs de division inférieure commencent à 8h30 (à partir de 10h les jours 13 à 15), les matchs de deuxième division (Juryo) à partir de 15h et les matchs de division supérieure (Makuuchi) à partir de 16h. Les cérémonies d'entrée sur le ring entre les divisions sont également intéressantes à regarder. Les lutteurs les mieux classés disputent leurs matchs juste avant 18h00. Le dernier jour de chaque tournoi, l'horaire est avancé de 30 minutes pour permettre la cérémonie de la victoire à la fin.


L'ambiance du stade s'améliore avec l'arrivée de plus de spectateurs, car c'est plus tard dans la journée que se déroulent les matchs les plus spectaculaires. Les intervalles entre les combats s'allongent également car ils incluent des temps de préparation plus longs et plus d'action d'avant-match entre les lutteurs de haut rang. Nous recommandons aux spectateurs disposant d'un temps limité d'être présents au stade au moins pour l'action de première division entre 15h30 et 18h00.

Autres événements sumo

Pour ceux qui visitent le Japon entre deux tournois de sumo, il existe d'autres façons de voir les matchs de sumo. Il s'agit notamment de tournois d'exhibition qui se déroulent dans tout le pays entre les tournois officiels et les cérémonies occasionnelles de départ à la retraite d'éminents lutteurs. Les cérémonies de retraite comprennent généralement un concours d'exhibition, quelques performances légères de lutteurs et un rituel de coupe de cheveux qui prend du temps pour couper le nœud supérieur, symbolique pour un lutteur actif. Voir le site officiel pour un calendrier.

Il existe aussi des universités et des écoles secondaires qui possèdent et dirigent des clubs de sumo en dehors du monde professionnel du sumo. Certaines peuvent également accueillir des touristes. Il y a donc des représentations ou des concours de sumo de temps à autre dans certains sanctuaires et festivals.

Visiter une écurie de sumo

La meilleure façon d'apprécier l'art et la culture du sumo, en plus d'assister à un tournoi, est de visiter une écurie de sumo. En effet, vous pourrez assister à des séances très impressionnantes d'entraînement le matin. Les écuries de sumo sont le lieu où les lutteurs vivent et s'entraînent ensemble et où tous les aspects de la vie, du sommeil et des repas à l'entraînement et au temps libre, sont strictement régis par le maître d'écurie. Il existe une quarantaine d'écuries, toutes situées dans la région du Grand Tokyo, notamment dans le quartier Ryogoku de Tokyo.

En revanche, les écuries de sumo ne sont pas des lieux de visites et encore moins des lieux publics. Il n'existe que très peu d'écuries qui acceptent la visite de touristes. De plus, elles insistent pour que les touristes soient accompagnés d'une personne qui connaît bien les coutumes du monde du sumo et qui parle couramment le japonais. En outre, les visiteurs sont tenus de respecter strictement le règlement intérieur et de ne pas perturber la séance d'entraînement. Il faut donc vous attendre à rester assis silencieusement sur le sol pendant plusieurs heures.

Dans la pratique, il est très difficile pour les touristes étrangers de visiter une écurie par eux-mêmes. Il est donc recommandé de participer à une visite guidée pour assister à une séance d'entraînement matinale. Diverses organisations et entreprises, telles que Klook et Voyagin, proposent de telles visites et font généralement payer environ 10 000 yens pour une personne seule et environ 4 000 yens pour les membres d'un groupe supplémentaire.

Autres attractions liées au sumo

Le quartier Ryogoku de Tokyo est le centre du monde du sumo depuis environ deux siècles. Le quartier abrite de nombreuses écuries de sumos et le stade de sumos de Kokugikan où se déroulent trois des six tournois annuels. Vous trouverez ci-dessous quelques autres attractions de Ryogoku qui pourraient intéresser les fans de sumo :


Le musée du Sumo à Tokyo


Special Exhibition: The 72nd Yokozuna Kisenosato 2019 - April/June Events in Tokyo - Japan Travel

Heures : 10:00 à 16:30 (entrée jusqu'à 16:00)
Fermé : Week-ends, jours fériés et entre les expositions
Admission : Gratuit 

Le musée se trouve à l'intérieur du stade de sumo de Kokugikan. Il abrite de nombreuses expositions sur le sumo qui varient au fil des années, une collection de portraits de yokozuna, ainsi que des photos d'événements marquants de l'histoire du sumo. Vous y trouverez également des tabliers de cérémonie portés par de grands lutteurs à la retraite. Notez que pendant les tournois de Tokyo, seuls les détenteurs de billets de tournoi auront accès au musée.

Le Temple Ekoin

Eko-in Temple Ryogoku | JapanVisitor Japan Travel Guide

Le Temple d'Ekoin abritait autrefois les tournois de sumo. Ceux-ci se déroulaient donc en plein air. Le premier stade de sumo fut construit en 1909 afin de pouvoir accueillir plis de monde. Aujourd'hui, vous pourrez y visiter un monument de pierre qui honore les lutteurs et les grandes écuries du passé.

N'hésitez pas à regarder l'article original pour plus d'informations.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés